Formation Technicien du Son Musiques Actuelles

Présentation
Programme
Admission
Présentation

LE METIER DE TECHNICIEN DU SON.


Scientifique ou artiste ?  Être technicien du son, c’est être au cœur de la création et de la production musicale. C’est maîtriser des techniques complexes pour se mettre au service d’un projet artistique. C’est avoir envie de bouger et de voyager, de faire des rencontres. Être technicien du son, c’est vouloir progresser constamment pour devenir Ingénieur du Son.

le-metier-de-technicien-du-son-3Comme son titre l’indique, le métier de technicien du son consiste d’abord et avant tout à faire de la technique, c’est-à-dire maitriser des machines. L’intérêt pour un environnement technologique souvent complexe est donc un préalable à l’exercice de la profession. Passer d’une utilisation amateur à une efficacité professionnelle passe par une approche scientifique qui fait la marque des métiers du son. Pour autant, le technicien du son n’est pas un « pousse boutons ». Il s’inscrit dans un projet artistique auquel il va contribuer.
La spécialisation Musiques Actuelles ouvre 2 champs d’application au métier de technicien du son :

LE TECHNICIEN DU SON EN LIVE.

le-metier-de-technicien-du-son-1Poids lourd de l’emploi dans les métiers du son, le spectacle vivant est un incontournable du métier de technicien du son. Travaillant dans une salle ou en tournée avec un artiste, le technicien installe, met en œuvre règle et exploite un système de diffusion du son. De la MJC au Zénith, du théâtre à l’italienne au stade de France, il sait s’adapter à des acoustiques différentes grâce à ses acquis théoriques. Il met en œuvre des outils prédictifs, optimise les réglages, et adapte son système au style de musique de « son » artiste.
En assistant un ingénieur du son ou lui-même aux commandes, il sait s’adapter à toutes les consoles analogiques ou numériques, grâce à une veille technologique constante.
Le métier de technicien du son est toujours très physique. Les voyages aux quatre coins du monde, la vie en tournée, le contact au plus près des artistes rendent ce métier unique.

LE TECHNICIEN DU SON EN STUDIO.

le-metier-de-technicien-du-son-2En studio, le technicien du son est l’assistant de l’ingénieur. Son rôle consiste à préparer la séance : mise en place des instruments, accueille des artistes, installation du kit micro, câblage, tests.
En cabine, il configure la console et le logiciel d’enregistrement. Pendant la séance, il décharge l’ingénieur du son de la technique, qui doit rester absolument transparente pour les artistes. Sa maîtrise des équipements est donc totale.
En studio, le métier de technicien du son est bien sûr moins physique. C’est néanmoins un métier dans lequel on ne compte pas vraiment les heures.

L’EVOLUTION PROFESSIONNELLE.

Le métier de technicien du son peut évoluer dans 2 axes différents :

  • Au terme d’une expérience significative, le technicien du son a gagné la confiance totale des artistes avec lesquels il travaille. Il devient partie prenante de la création, capable d’influer sur le projet. Il a acquis le statut d’ingénieur du son. Conseillant les musiciens sur l’interprétation, travaillant sur les arrangements, influant directement sur la direction du mixage, il devient « réalisateur » du projet.

  • Mais le technicien du son peut prendre une autre direction. Si la technique est sa vraie passion, il va progressivement se spécialiser dans la conception et la mise en œuvre de dispositifs complexes. Sonoriser les méga évènements, concevoir un dispositif de diffusion adapté à une salle difficile, intégrer une chaîne numérique dans un studio sont des problématiques à haute valeur ajoutée technologique. Le technicien devient Directeur technique, ou ingénieur système.

LA FORMATION TECHNICIEN SON EN ALTERNANCE A L’EMC.

Suivre le cursus Technicien Son – Musiques Actuelles à l’EMC, c’est la garantie :

  • De suivre enseignement REELLEMENT axé « son pour la musique ».
  • D’intégrer une formation professionnalisante totalement en phase les attentes des entreprises.
  • D’être encadré par des professionnels expérimentés experts dans leur domaine.
  • De bénéficier d’un suivi totalement personnalisé pendant les études.
  • De disposer d’équipements au top de la technologie.
  • D’accumuler une expérience significative grâce à l’alternance.
  • De constituer son réseau relationnel
  • De pouvoir intégrer la formation Ingénieur du son – Musiques Actuelles.

Retrouver le programme complet de cette formation de technicien du son.

Prenez connaissance des modalités d'admission de cette formation.

Programme

LA FORMATION TECHNICIEN DU SON – MUSIQUES ACTUELLES EN ALTERNANCE.


Créée il y a 25 ans par EMC, la formation Technicien du Son- Musiques Actuelles est aujourd’hui la référence dans le domaine du son pour la musique. Elle prépare en 2 ans au titre de niveau III (bac+2) enregistré au Répertoire National de la Certification Professionnelle. Polyvalente entre pratique en studio et pratique en sonorisation, très centrée sur la pratique et l’expérience de terrain, c’est une formation reconnue et appréciée du monde professionnel.

formation-technicien-du-son-musiques-actuelles


MODULE 1 : SCIENCES.

Objectif opérationnel : Les métiers du son sont perçus, à juste titre, comme les plus techniques des métiers de l’audiovisuel. Cette technicité doit s’appuyer sur une compréhension profonde des phénomènes physiques qui sous-tendent le fonctionnement des appareils.
Dans le cadre de la formation technicien du son, EMC a développé une approche unique des sciences physiques dans lesquels les mathématiques sont utilisées à leur juste place, et qui les rendent accessibles même aux non scientifiques.

  • Introduction à la structure de la matière.
  • Grandeurs fondamentales : champ électrique, potentiel, tension, courant, énergie, puissance.
  • Circuit électrique fondamental : générateur, récepteur.
  • Lois fondamentales de l’électricité : loi d’Ohm, puissance.
  • Courant continu, courant alternatif.
  • Etudes des composants passifs : résistance, condensateur, bobine.
  • Etudes des circuits RL, RC, RLC.
  • Introduction aux composants actifs.
  • Bases de l’électronique.

MODULE 2 : TECHNOLOGIE DES EQUIPEMENTS.

Objectif opérationnel : Un technicien du son est un professionnel maîtrisant parfaitement son environnement technologique, souvent complexe, capable de s’adapter rapidement à de nouveaux équipements, capable de suivre les mutations technologiques.
La formation technicien du son propose un enseignement de haut niveau technologique qui en fait sa marque de fabrique.

  • Théorie du son, fonctionnement de l’oreille, perception auditive.
  • Les unités de mesure : le décibel.
  • La chaîne électroacoustique. Câblage.
  • Transducteurs, technologie des micros.
  • Etude approfondie des consoles : fonctionnalités, ergonomie, synoptique, caractéristiques, utilisations.
  • Technologie et utilisations des effets numériques : temporels, fréquentiels, dynamiques.
  • L’amplification : classes d’amplification, caractéristiques.
  • Technologie des haut-parleurs.
  • Les systèmes de diffusion : du traditionnel au line array.

MODULE 3 : TECHNOLOGIE NUMERIQUE.

Objectif opérationnel : Les technologies audionumériques sont apparues dans les années 1980. Elles sont aujourd’hui évidemment omniprésentes. Pour autant, contrairement aux prévisions de l’époque, elles n’ont pas tué l’analogique. Ces deux technologies cohabitent, complexifiant les problèmes de normes et de compatibilité.

  • Qu’est-ce qu’un signal numérique ?
  • Caractéristiques générales d’un signal numérique : échantillonnage, quantification.
  • Représentation électrique d’un signal numérique.
  • Les composants logiques.
  • Conversion analogique numérique, technologie des convertisseurs.
  • Principe de détection et correction d’erreur.
  • Les interfaces numériques : caractéristiques, compatibilités.

MODULE 4 : ACOUSTIQUE.

Objectif opérationnel : S’il est évident que l’acoustique est en lien direct avec le son, un technicien du son n’est pas pour autant un acousticien. La formation technicien du son aborde l’acoustique dans un objectif d’exploitation pratique : maitrise des lois de propagation des ondes acoustiques, principes du traitement acoustique d’une salle, initiation à l’isolation phonique.

  • Caractéristiques d’une onde acoustique : Fréquence, célérité, longueur d’onde.
  • Modes propagation : ondes longitudinales, ondes transversales.
  • Caractéristiques énergétiques d’une onde : pression, intensité sonore.
  • Les décibels acoustiques.
  • Caractéristiques des sources sonores : puissance, directivité.
  • Atténuation géométrique, atmosphérique.

MODULE 5 : PRATIQUE EN STUDIO D’ENREGISTREMENT.

Objectif opérationnel : La pratique en studio représente 50% de l’ensemble de la pratique de la formation technicien son. Après une 1ère phase d’apprentissage purement technique, sont abordées les techniques de prise de son, par des mises en situation de plus en plus complexes. Chaque studio de l’école EMC ayant des équipements spécifiques, c’est tout le spectre de la technologie de studio qui est utilisé. Le mixage, art difficile s’il en est, est abordé de façon à la fois méthodologique et concrète par les meilleurs professionnels.

  • Préparation technique d’une séance d’enregistrement.
  • Choix et placement des micros.
  • Configuration et gestion de la console. Adaptation aux ergonomies des consoles analogiques et numériques.
  • Configuration et gestion d’un enregistreur DAW de type Pro Tools.
  • Gestion de séance : étude de la relation technicien / musicien.
  • Méthodologie de construction d’un mixage.
  • Traitements dynamiques, fréquentiels, temporels.
  • Post-production image : réalisation sonore d’une bande annonce cinéma.

MODULE 6 : PRATIQUE EN SONORISATION.

Objectif opérationnel : La sonorisation représente l’autre part de la pratique de la formation technicien son. Le live est le poids lourd de l’emploi, surtout en sortie de la formation. La qualité de cet enseignement est donc déterminante en termes d’employabilité. Très gourmande en moyens techniques lourds, la pratique sonorisation est un des points forts de cette formation.

  • Analyse d’une fiche technique de concert.
  • Montage d’un plateau et mise en place d’un kit micro.
  • Distribution et respect des normes de sécurité.
  • Montage et réglage d’un set de backline.
  • Installation, câblage et mise en œuvre d’une régie façade et retour.
  • Choix et implantation d’un système en fonction d’un lieu.
  • Installation, câblage et mise en œuvre d’un système de diffusion façade et retour.
  • Adaptation en fonction des problèmes techniques et humains.

MODULE 7 : MUSIQUE.

Objectif opérationnel : La formation technicien du son ne forme pas des musiciens. Pour autant, le technicien du son est l’interlocuteur privilégié des musiciens. Pour être crédible, il doit comprendre leur langage, répondre à leurs attentes et leurs besoins, être force de proposition.
Par ailleurs, sa large culture musicale lui permet de travailler dans des styles très différents.

  • Bases de solfège.
  • Signes et symboles musicaux.
  • Organisation d’une partition.
  • Travail du solfège rythmique.
  • Initiation à l’harmonie.
  • Etude des grands courants musicaux.
  • Analyse d’œuvres.

MODULE 8 : MAO.

La MAO (Musique Assistée par Ordinateur) est lien entre technologie, informatique et musique.

  • LE MIDI
  • Le principe du séquenceur.
  • LOGIC : application au solfège rythmique.
  • Pro Tools : Utilisation d'un système Pro Tools intégré au studio d'enregistrement : Configuration, édition, enregistrement, mixage.

Retrouver la présentation complète de cette formation et du métier de technicien du son.

Prenez connaissance des modalités d'admission de cette formation.

Admission

Tarifs :

Coûts de formation 2017-2019 : 6500 € par an
Droits d'inscription 2017 : 300 €
Frais de sélection 2017 : 90 €

Durée, organisation :

La formation Technicien Son - Musiques Actuelles est un cursus de 2 ans post bac.
le 1er trimestre de la 1ère année est à temps plein.
A partir du 2ème trimestre et jusqu'à la fin des études, la formation rentre dans une organisation alternée, avec 1 semaine d'enseignement à l'école, et 2 semaines de stage en entreprise.

Public concerné :

Cette formation s’adresse aux personnes :

  • Voulant travailler spécifiquement dans le son pour la musique (scène et enregistrement).
  • Souhaitant être rapidement sur le terrain professionnel.
  • Désirant obtenir un diplôme d’État de niveau III.

Admission :

L'admission en TSMA est basée sur un ensemble de critères visant à identifier un niveau scolaire d'une part, et la pertinence du projet professionnel d'autre part.

Les épreuves d'admission sont ouvertes aux titulaires d'un baccalauréat général ou professionnel toutes options. Néanmoins, le caractère technique de ces études donne un avantage certain aux titulaires d'un bac scientifique.

Conseil d’admission.

L’équipe pédagogique d’EMC se réunit pour statuer sur chaque candidature. Elle prend en compte :

  • Les bulletins scolaires de 1ère et terminale : notes dans les matières significatives pour la formation visée, appréciations des enseignants, absences. Le candidat doit montrer qu’il n’est pas réfractaire aux études.
  • Les épreuves complémentaires de sélection, pondérées par l’option du bac.
  • La solidité du projet professionnel présenté dans l’entretien individuel.

L’ensemble de ces éléments dessinent un profil du candidat jugé compatible avec la formation et le métier visé.

Pour les candidats en classe de terminale, l'inscription ne deviendra définitive qu'après les résultats du bac.

Epreuves de sélection :

1) Epreuve de mathématiques.

Il y a un niveau de mathématiques minimum pour intégrer la formation. Le test est un QCM de 92 questions qui scannent très large de la 3ème à la fin de terminale S.
Les thèmes sont les suivants :

  • Bases du calcul.
  • Les règles du calcul fractionnaire.
  • Puissances et racines carrées.
  • Maîtrise des puissances de 10.
  • Trigonométrie.
  • Equation du 1er degré.
  • Fonction linéaire, fonction affine.
  • Coordonnées vectorielles, addition des vecteurs.
  • systèmes d'équations à 2 inconnues.
  • Equation du second degré.
  • Fonction logarithme.

Il est attendu une moyenne de 60% de réponses justes.

2) Epreuve de culture audio.

L'épreuve de culture audio a pour but de valider que le candidat montre un réel intérêt pour le domaine professionnel qu'il vise. Le test est un QCM de 60 questions de niveau "amateur éclairé" sur les sujets suivants :

  • Le vocabulaire de base de la technique.
  • Les fonctions de base d'une chaîne électro acoustique.
  • Le concept de home studio.
  • La connaissance des instruments de musique.
  • Quelques notions fondamentales de solfège.
  • L'informatique.
  • La MAO.

Cette épreuve n'est éliminatoire que lorsqu'elle montre une abscence totale d'intérêt pour le sujet.

3) Epreuve rédactionnelle.

3 thèmes relatifs à l'environnement professionnel au sens large sont proposés. Le candidat doit développer sur 1 à 2 pages le sujet de son choix. Le candidat n'est pas évalué sur la pertinence technique de sa réponse, mais sur sa capacité à exposer clairement une idée et la défendre par des arguments adaptés. Une maîtrise normale de la syntaxe est attendue.
Voici un exemple de thème proposé:

"Un système multicanal est-il adapté à la diffusion de la musique ? Exposez les arguments en faveur et en défaveur du procédé. Quelle est votre conclusion ?"

4) Entretien individuel.

Dans cette épreuve dite "de motivation", le candidat doit être en mesure d'exposer clairement ce qui motive son orientation. On peut citer :

  • L'origine de ce choix.
  • L'ensemble des démarches entreprises.
  • La capacité à décrire les grandes lignes du métier.
  • Le niveau de compréhension de l'environnement professionnel.
  • Les éventuelles expériences amateur.
  • Les rencontres et échanges avec des professionnels.

Les candidats ayant un projet solide mais n'ayant pas les pré requis scolaires se verront proposer une année préparatoire.

Validation et poursuite des études

La formation est sanctionnée par Titre de niveau III "Technicien Supérieur Son Musiques Actuelles", enregistre au RNCP par arrête ministériel publie au J.O le 09/08/2014

L'obtention du diplôme ouvre de plein droit l'accès à la formation Ingénieur du son - Musiques Actuelles.