Formation Monteur Truquiste

Présentation
Programme
Admission
Présentation

LE METIER DE MONTEUR.


Magicien des images, le monteur fait croire à l’illusion. Roi du raccord, de la métaphore et de l’ellipse, il nous ouvre la porte du voyage vers d’autres continents. Capable de pervertir un discours ou de le sauver, il nous fait vivre plus vite ou remonter le temps. Tout n’est qu’apparence, et son talent est de nous le faire oublier.

metier-de-monteur-1Le métier de monteur s’inscrit au cœur du processus de fabrication d’un film.
En aval du caméraman, il reçoit la matière brute des images: les rushes. Il les visionne, les trie, les sélectionne et les assemble. Son rôle consiste à raconter une histoire avec le vocabulaire et la syntaxe propre aux images. Son travail s’appuie et s’enrichit d’une vraie culture cinématographique.
Premier spectateur du film, son coup d’œil est déterminant.

Le métier de monteur comporte aussi une part technique importante. Il câble, paramètre et fait fonctionner les machines, desk et stations informatiques. Il maîtrise le cheminement technique du signal vidéo tout au long de la chaîne de production : le workflow.

LE MONTEUR TRUQUISTE.

metier-de-monteur-3Lorsqu’il intègre la maîtrise des logiciels de création graphique et d’animation 2D, le métier de monteur s’enrichit d’une nouvelle compétence : il devient truquiste. Il réalise des génériques d’émissions et des habillages de chaînes de télévision.
Il peut aussi être en charge de l’étalonnage, c’est-à-dire l’unification qualitative des images (photométrie, colorimétrie, esthétique générale…). Il doit pour cela maîtriser des logiciels très sophistiqués de traitement de l’image.

LA 3D – VFX

metier-de-monteur-2Le métier de monteur peut aussi prendre une dimension purement cinématographique : les effets spéciaux VFX.
La VFX consiste à intégrer des personnages réels dans décors virtuels, ou à l’inverse, des personnages virtuels dans des décors réels. Cette activité nécessite donc, en plus des compétences normales du monteur, de maîtriser un logiciel de modélisation et d’animation 3D, et un logiciel de compositing, qui permet la fusion des images réelles et virtuelles.
EMC propose une option 3D-VFX pour les Monteur Truquistes ainsi qu'un cursus complet de 3D–VFX.

L’EVOLUTION PROFESSIONNELLE.

Le métier de monteur évolue tout naturellement vers celui de chef monteur, c’est-à-dire la personne ayant la responsabilité globale de la post-production d’un film, et de l’encadrement des techniciens.
Mais il y a aussi une autre évolution légitime.
Le monteur est très souvent le collaborateur le plus proche du réalisateur. Il passe de longues heures avec lui en régie. Le montage est donc une très bonne école pour comprendre et apprendre progressivement la réalisation qui devient une évolution naturelle du métier de monteur.

LA FORMATION MONTEUR TRUQUISTE EN ALTERNANCE A L’EMC.

Suivre le cursus monteur truquiste à l’EMC, c’est la garantie :

  • De suivre une formation professionnalisante totalement en phase avec les attentes des entreprises.
  • D’être encadré par des professionnels expérimentés experts dans leur domaine.
  • De bénéficier d’un suivi totalement personnalisé pendant les études.
  • De disposer d’équipements au top de la technologie.
  • De pouvoir suivre l'option 3D-VFX.
  • D’avoir accès au matériel pour des projets personnels.
  • D'avoir accès à la formation Concepteur 3D - Animation VFX
  • D’accumuler une expérience significative grâce à l’alternance.
  • De constituer son réseau relationnel.

Retrouvez le programme complet de la formation Monteur Truquiste.

Prenez connaissance des modalités d'admission  pour devenir Monteur Truquiste

Programme

LA FORMATION MONTEUR TRUQUISTE EN ALTERNANCE.

La formation monteur truquiste en alternance prépare en 2 ans à un titre professionnel d’Etat de niveau III (bac+2).
Particulièrement apprécié des entreprises (chaines de télévision, sociétés de production services audiovisuels), les étudiants titulaires sont parfaitement opérationnels et ont déjà acquis une large expérience de terrain. La formation très orientée pratique et pédagogie par projets s’appuie néanmoins sur une solide culture technique.

formation-monteur-truquiste


MODULE 1 : TECHNOLOGIE VIDEO.

Objectif opérationnel : La formation monteur truquiste donne aux étudiants une culture technique large permettant d’optimiser l’utilisation des équipements de façon professionnelle, de pouvoir s’adapter rapidement aux mutations technologiques, de pouvoir évoluer professionnellement.

  • Théorie du signal : de la chaîne vidéo à la chaîne de télévision.
  • Les standards de télévision.
  • Les différents types de modulation.
  • technologie des enregistreurs, paramétrages.
  • Vidéo numérique
  • Structure hardware d’un ordinateur.
  • Installation et configuration des logiciels.

MODULE 2 : CULTURE DE L’IMAGE.

Objectif opérationnel : Le montage est un métier technique, mais qui s’appuie nécessairement sur une solide culture de l’image et du cinéma. La formation monteur truquiste donne cette culture, notamment par le visionnage et l’analyse des films représentatifs des principaux courants cinématographiques.

  • L’image fixe : la notion de cadre, de plan de séquence.
  • Les règles du raccord.
  • Le mouvement à la caméra.
  • Analyse de différents genres audiovisuels.
  • Analyse filmique.
  • Analyse sonore.

MODULE 3 : CONFIGURATION D’UN SYSTEME DE MONTAGE NON LINEAIRE

Objectif opérationnel : Un monteur est un technicien qui doit être autonome sur son outil de travail. La formation monteur cible cette compétence, importante pour les entreprises employeuses.

  • Paramétrage de la station de travail.
  • Câblage et raccordement des différents périphériques.
  • Paramétrage des logiciels utilisés.
  • Acquisitions des images.
  • Gestion de la sauvegarde.
  • Sortie des médias.
  • Gestion du Worflow.

MODULE 4 : MAITRISE DU MONTAGE

Objectif opérationnel : La maitrise du montage ne consiste pas seulement à savoir utiliser des logiciels. Le montage est avant l’art de savoir raconter une histoire par l’image. Cet art ne peut s’acquérir que par une pratique intensive.

  • Maîtrise des logiciels Avid et Final Cut Pro.
  • Technique du dérushage.
  • Construction d’une continuité filmée.
  • Le travail du raccord.
  • L’ellipse.
  • Le rythme du montage.
  • Les spécificités des différentes formes de produits audiovisuels.

MODULE 5 : TRUCAGE ET HABILLAGE.

Objectif opérationnel : Lorsqu’il intègre la maîtrise des logiciels de création graphique et d’animation 2D, le métier de monteur s’enrichit d’une nouvelle compétence : il devient truquiste. Il réalise des génériques d’émissions et des habillages de chaînes de télévision. La formation monteur truquiste intègre complètement ce champ de compétences.

  • Maîtrise des logiciels Photoshop, Illustrator, After Effets.
  • Corrections graphiques.
  • Corrections colorimétriques.
  • Titrage
  • Rotoscopie
  • Motion tracking

MODULE 6 : ETALONNAGE.

L’étalonnage est l’opération finale d’un film qui consiste à unifier qualitativement des images ayant été tournées dans des conditions souvent très différentes.

  • Maîtrise du logiciel Da Vinci Resolve.
  • Corrections photométriques
  • Corrections colorimétriques.

MODULE 7 : LES PROJETS.

La formation monteur truquiste produit chaque année plus de 200 films, ce qui représente plus de 10 films par étudiants dans tous les genres audiovisuels : News, reportage, documentaire, publicité, plateau multi caméra, clip, film de fiction.
En plus des projets tuteurés obligatoires, les étudiants peuvent proposer des projets complètement personnels. Lorsqu’ils sont validés par l’équipe pédagogique, ils bénéficient du matériel de l’école en prêt, hors cours.

MODULE OPTIONNEL : 3D VFX

La VFX consiste à intégrer des personnages réels dans décors virtuels, ou à l’inverse, des personnages virtuels dans des décors réels. Cette activité nécessite donc, en plus des compétences normales du monteur, de maîtriser un logiciel de modélisation et d’animation 3D, et un logiciel de compositing, qui permet la fusion des images réelles et virtuelles.

EMC propose une option complémentaire 3D-VFX permettant d'ajouter une compétence en 3D, qui valorise votre diplôme et génère une forte valeur ajoutée sur le marché du travail.

  • Maîtrise du logiciel MAYA.
  • Techniques de modélisation.
  • Shading et texturage.
  • L’éclairage 3D.
  • Moteurs et paramètres de rendu.
  • Techniques d’animation.

 

Retrouvez la présentation complète de la formation et du métier de Monteur Truquiste.

Prenez connaissance des modalités d'admission  pour devenir Monteur Truquiste

Admission

Tarifs

Coûts de formation 2018-2020 : 6 550 € par an
Droits d'inscription 2018 : 300 €
Frais de sélection 2018 : 90 €

Durée, organisation

La formation Monteur Truquiste est un cursus de 2 ans post bac.
L’organisation est alternée. Le rythme d’alternance est de 2 semaines d’études à l’école et de 2 semaines de stage en entreprise pendant toute la durée des études.

 

Public concerné

La formation s’adresse aux personnes souhaitant une approche pragmatique et concrète dans ses études, avec une large place accordée à la pratique en centre et en entreprise et aux projets, tuteurés ou personnels.     
Elle est accessibles aux titulaires du baccalauréat toutes sections.

 

Admission

L’admission est basée sur un ensemble de critères visant à identifier un niveau scolaire d'une part, et la pertinence du projet professionnel d'autre part         
Les épreuves d'admission sont ouvertes aux titulaires d'un baccalauréat général ou professionnel toutes options.

 Conseil d’admission

L’équipe pédagogique d’EMC se réunit pour statuer sur chaque candidature. Elle prend en compte :

  • Les bulletins scolaires de 1ère et terminale : notes dans les matières significatives pour la formation visée, appréciations des enseignants, absences. Le candidat doit montrer qu’il n’est pas réfractaire aux études.
  • Les épreuves complémentaires de sélection, pondérées par l’option du bac.
  • La solidité du projet professionnel présenté dans l’entretien individuel.

 

L’ensemble de ces éléments dessine un profil du candidat jugé compatible avec la formation et le métier visé.

 Pour les candidats en classe de terminale, l'inscription ne deviendra définitive qu'après les résultats du bac.

 

Epreuves de sélection

1) Epreuve de sciences.

Les sciences ne sont pas la dominante de cette formation. Néanmoins, le caractère technique de la formation nécessite un bagage minimum validé par l’épreuve. Cette épreuve est un QCM de 40 questions. Les thèmes sont les suivants :

  • Bases du calcul.
  • Règles du calcul fractionnaire.
  • Proportionnalité, règle de 3.
  • Utilisation des puissances de 10.
  • Fonctions trigonométriques.
  • Logarithme décimal.
  • Logique.
  • Electricité : grandeurs fondamentales.
  • Lois fondamentales.

 

2) Epreuve de culture de générale.

La culture générale est l’ensemble des connaissances, toutes matières confondues, qui permet de comprendre une problématique, d’analyser une situation, de transmettre une idée, et tout simplement d’échanger.
Il est bien sûr difficile d’évaluer une culture générale au travers d’un questionnaire. L’épreuve est un QCM de 54 questions comportant des questions basiques auxquelles il est nécessaire de répondre, et d’autres plus difficiles permettant de mettre en évidence une ouverture d’esprit du candidat.

L’épreuve n’est éliminatoire que lorsque les questions basiques ne sont pas exactes.

 3) Epreuve ce culture de l’image.

L’épreuve de culture de l’image a pour but de valider que le candidat montre un réel intérêt pour le domaine professionnel qu'il vise. Le test est un QCM de 60 questions de niveau "amateur éclairé" sur les sujets suivants :

  • Le vocabulaire de base de la technique audiovisuelle.
  • Les fonctions primaires d’une
  • chaîne de prise de vue.
  • Les fonctions informatiques principales.
  • Les logiciels liés à l’image.
  • La culture cinématographique.
  • La culture télévisuelle.

 

4) Epreuve rédactionnelle.

Trois thèmes relatifs à l'environnement professionnel au sens large sont proposés. Le candidat doit développer sur 1 à 2 pages le sujet de son choix. Le candidat n'est pas évalué sur la pertinence technique de sa réponse, mais sur sa capacité à exposer clairement une idée et la défendre par des arguments adaptés. Une maîtrise normale de la syntaxe est attendue.             
Voici un exemple de thème proposé :

« Quel bilan faites-vous de l’arrivée de la 3D au cinéma »

 5) Entretien individuel.

Dans cette épreuve dite "de motivation", le candidat doit être en mesure d'exposer clairement ce qui motive son orientation. L’entretien individuel est déterminant dans la sélection pour cette formation. Celle-ci étant plus axée sur le projet professionnel que sur un niveau strictement scolaire, le candidat doit montrer que son choix est construit. On peut citer :

  • L’origine de ce choix et l’élément déclencheur.
  • L’ensemble des démarches entreprises pour obtenir des informations.
  • La capacité à décrire les grandes lignes du métier.
  • Le niveau de compréhension de l'environnement professionnel.
  • Les éventuelles expériences amateur.
  • Les rencontres et échanges avec des professionnels.

 

Option cinéma 3D VFX

En parallèle de votre formation Monteur truquiste, suivez pendant 2 ans un cours orienté intégralement effets spéciaux cinéma.

Ce module complémentaire 3D-VFX donne une option complémentaire au diplôme, et élargit le champ de l’emploi.

Tarif : 1000 € par an, 100 heures de formation.

 

Validation et poursuite des études.

La formation Monteur Truquiste est sanctionnée par un titre de niveau III « Monteur graphiste vidéo» ", enregistré au RNCP par arrêté ministériel publié au  J.O n° 110 du 12 Mai 2007.
Le titre est délivré au terme d’un examen final sous le contrôle d’un jury extérieur à l‘école, habilité par le Ministère du Travail et de l’Emploi. Cet examen comprend :

  • 3 mises en situation synthétisant l’ensemble des compétences attendues du monteur.
  • Une évaluation du book de l’étudiant présentant l’ensemble de ses réalisations pendant les 2 années d’études (environ 10 films).
  • Un entretien dans lequel le candidat retrace son parcours de stage, et doit attester de son intégration dans le milieu professionnel.

 

  • Les étudiants ayant validé le titre et ayant suivi le module 3D VFX ont accès de plein droit à la 2e année du Concepteur 3D - Animation VFX