Vincent Pruvost, la magie du Spectacle Vivant

Vincent Pruvost, la magie du Spectacle Vivant

Technicien Supérieur Son Musiques Actuelles

Vincent, vous êtes un ancien d'EMC SON. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots?

Je m’appelle Vincent Pruvost, j’ai 22 ans. Je suis Technicien Son dans le spectacle vivant (live) depuis 3 ans. J’ai suivi la formation Technicien Supérieur Son Musiques Actuelles en 2 ans. J’ai commencé en 2016 et obtenu mon diplôme en juin 2018.

Pourquoi et comment avez-vous fait le choix de travailler dans le son ?

Après avoir découvert la technique et expérimenté des enregistrements pendant mes années collège et lycée, il m’est apparu évident de m’orienter vers le domaine du spectacle. Cette voie s’est rapidement confirmée lors des stages et des cours à l’EMC.
J’ai aussi adoré la position et place du technicien son, homme de l’ombre qui contribue à la lumière (clin d’œil à nos copains éclairagistes) et à apporter du rêve au public. Malgré un travail parfois difficile, c’est avant tout un métier-passion qui apporte du bonheur au public et fait partie intégrante de la culture. C’est un domaine en constante évolution et amélioration. L’expérimentation et la curiosité font de chaque jour travaillé une aventure nouvelle. Il est également toujours gratifiant de se voir remercier par le public, par les artistes, et le ‘cast’.

Vincent-3Pat’Patrouille au Zénith de Lille

Pourquoi et comment avez-vous choisi l’EMC ?

Le choix de l’EMC n’a pas été très compliqué. Issu d’un BAC ES « par défaut », la formation TSMA de l’EMC accueille également des élèves issus d’autres BAC que le bac scientifique. Le programme, une JPO et quelques discussions avec les enseignants ont confirmé mon choix pour cette école.

Comment avez-vous trouvé votre 1er emploi ? Décrivez-nous votre parcours de ce 1e emploi à votre position actuelle.

J’ai eu un parcours un peu particulier puisque j’ai commencé à travailler au cours de la 1e année de formation. J'ai donc, en 1e année, fait deux stages et je me suis directement lancé ensuite comme intermittent. A la suite de mon stage au Nouveau Casino (Paris), le régisseur m’a contacté pour effectuer un remplacement en régie club (son/light/générale). La confiance s’est rapidement installée et je me suis fait une place parmi les équipes de cette salle de concert/club. Grâce à l'alternance, après un stage en entreprise de prestations et la rencontre d’autres techniciens son, j’ai pu effectuer diverses missions à différents postes dès la fin de la 1e année. J’ai fait toute la deuxième année en jonglant entre presta et cours et c’est ainsi que j’en suis arrivé, depuis bientôt un an et demi,  à travailler en tournée, en plus des concerts et prestations. ponctuelles.

Pouvez-vous nous présenter votre activité professionnelle actuelle en quelques mots?  

Avant le COVID, j’étais en pleine tournée des Zéniths sur Pat Patrouille (spectacle pour enfants) en tant qu’assistant système, régie FOH et HF (en trinôme), en plus de prestations autres (concerts, événementiels) et festivals. Comme technicien son, je travaille notamment sur du plateau, de la console face et retour, assistant système et HFs. Il m’arrive également de faire du remplacement en régie générale concert et en maintenance au Nouveau Casino.

Vincent-2
Festival Creil Colors, Louis Bertignac

Sur Pat’Patrouille, j’ai participé à la préparation de la tournée avec mon binôme (encodage console, choix du matériel, répétition avec le ‘cast’, pré-mixage et mise en place du réseau et des HF). Puis, dès janvier, nous avons pris la route pour jouer dans les Zéniths de France. Une ville par jour, uniquement le week-end. On commence tôt le matin, on finit tard le soir pour monter, exploiter et démonter le même spectacle. On procède à l’installation du système de diffusion, de nos racks et de la console de tournée. Puis on fait la répétition et 2 shows pour enfin tout démonter et charger les semis. Nous sommes donc une équipe de tournée composée de régisseurs, sondiers, éclairagistes/bloqueurs, vidéastes, riggers, décorateurs, costumières, "casts"… On voyage en tour bus les week-ends pour faire rêver les enfants !

Les projets sur lesquels vous avez travaillé?

Avant Pat Patrouille, j’ai eu le plaisir de travailler sur quelques projets, notamment 2 autres tournées : ‘Jamel Debbouze’ et ‘Masha et Michka’. J’ai fait aussi différents concerts, des festivals, des captations live tout au long de l’année pour des entreprises telles que RégieTeK, Novelty, JPB.

Les projets sur lesquels vous allez travailler? 

La fin de tournée pour Pat Patrouille est reportée pour l’hiver 2020. J’avais aussi d’autres presta, des concerts et festivals. Mais pour l’instant, c’est en stand-by. On verra !
Une fois que l’on a goûté au plaisir de la tournée,p il est difficile de ne pas souhaiter en faire davantage ! Je continue d’approfondir mes connaissances sur la technique notamment, en particulier sur les systèmes de diffusion, la HF et le mixage.

Que vous a apporté l'EMC?  En quoi, selon vous, l’EMC se distingue-t-elle des autres écoles ?

Avec l’EMC, j’ai eu un apport théorique et pratique avec un bon parallèle au terrain. La pédagogie des professeurs nous apporte un savoir-faire et une compréhension de notre métier qui crée un tremplin essentiel pour le futur.
Alterner les cours et la pratique pro n’a pas toujours été simple : Je me souviens qu’en 2e année, il m’est arrivé d’enchaîner régie club de nuit et cours. Mais en tout cas, c’est formateur, c’est sûr !

Avez-vous des conseils pour les futurs étudiants attirés par votre métier précisément et plus largement par le son?

Il faut sans cesse être curieux, motivé et professionnel. C’est un métier humain avant tout : l’échange occupe une place majeure, et cela permet de tisser des liens qui sont très importants. Il faut se donner à fond, prendre les devants et ne pas rester assis dans son coin, tout en restant humble. Ne pas oublier de travailler en ayant le sourire et en prenant du plaisir à le faire !

Vincent-1

Montage système Adamson E15, La Seine Musicale