Formation Ingénieur du son: enregistrement Studio,go! (ép. 4)

son
26 | 04 | 2018
Formation Ingénieur du son: enregistrement Studio,go! (ép. 4)

Les séances d'enregistrement pro commencent

Résumé des épisodes précédents: Avec cette Story, nous vivons en direct la naissance du projet de fin d'études de nos Ingé son Musiques Actuelles à savoir celle de leur premier album. Avec cet épisode 4, commence une étape cruciale: l'enregistrement des artistes en studio. 

Avant Noël, on s’attaque à la question de l’attribution des studios d’enregistrement. L’affaire est complexe : il s’agit d’attribuer environ 60 créneaux d’enregistrement répartis sur 2 semaines et  sur 4 lieux dédiés à l’EMC : le Rex, La Fonderie, le studio A et le Studio B, chacun ayant ses particularités. Dans un souci d’équité, on a choisi de procéder par tirage au sort. Nos Ingé Son attendent avec impatience de connaitre les créneaux et les lieux d’enregistrement dont ils vont disposer. Ils peuvent alors planifier leurs enregistrements en fonction. Nos Ingénieurs du son sont effectivement entièrement responsables de leur projet et gèrent en toute autonomie à la fois le choix du matériel, le planning et la communication avec les artistes.

Janvier, février : l’enregistrement, c’est parti

En ce début d’année, les étudiants se répartissent dans les lieux qui leur ont été attribués pour entamer la phase d’enregistrement. Le moment est crucial pour eux: ils travaillent, selon les cas,  de 9h à 15h ou de 15h à 21h. , dans les 4 lieux d’enregistrement qui ont été complétés pour l’occasion de matériel additionnel. L’EMC met à disposition pas moins d’une centaine de micros afin d’assurer la prise de son dans les 4 studios ! Parmi lesquels on trouve des marques les plus prestigieuses comme Neumann, Schoeps DPA, Coles, AEA, Audix…Un masterclass de présentation des caratéristiques des microphones Schoeps a lieu chaque année à l'EMC à destination de nos Ingénieurs du son. Et maintenant faisons un tour dans les lieux où nos étudiants vont travailler.

  • LA FONDERIE
    La Fonderie est un studio d’enregistrement de la Société Sextan, situé au sein de l’EMC. Les deux entités sont depuis toujours liées par un partenariat très étroit qui permet justement à nos ingé son d’avoir accès à ce studio pro. La Fonderie met à disposition des artistes ses 260 m2 composés de 3 plateaux avec un studio principal, des cabines isolation spacieuses permettant une prise de son de proximité ou éloignée, un control Room  d’exception (mise en œuvre Marc de Fouquières, Philippe Teissier Du Cros et Frédéric Bailly) et un bureau de prod. et salon de réception convivial.
    Ingenieur-du-son-studio-La-fonderie-2018
  • LE REX
    Le Rex est la salle de spectacles de l’EMC.  D’une capacité de 100 places en gradins, elle dispose d’un plateau et d’un parc de sonorisation complet. Très souvent utilisée pour les cours de pratique de sonorisation, les étudiants la connaissent bien. C’est le lieu de prédilection pour les répétions et préproduction des artistes. Depuis peu, le Rex permet également une configuration enregistrement puisqu’il est équipé d’une station d’enregistrement structurée autour d’un Pro Tools HD. 

    WEBAICOM-JPO1

  • LE STUDIO A
    Il s’agit du studio d'enregistrement InLine analogique interfacé à un système Pro Tools HD. C’est la configuration que l’on retrouve dans les plus grands studios d'enregistrement du monde : une grande console analogique accompagnée d'un rack rempli d'effets divers (EQ, Compresseurs, Reverb, Delay, Effets psycho-acoustiques, ...).

    Ingenieur-du-son-Studio-A

 

  • LE STUDIO B
    Le Studio B, lui est le studio hybride de l’EMC, c’est-à-dire à la fois analogique et numérique. Il représente l'évolution logique des studios d'enregistrement qui doivent intégrer la technologie actuelle. C'est aujourd'hui une configuration très répandue, puisqu'elle associe le meilleur des deux mondes : une console analogique aux qualités sonores indéniables et une surface de contrôle dédiée à Pro Tools (ici une Digidesign DCommand), permettant un workflow optimisé, et un contrôle total du logiciel sans avoir recours au clavier et à la souris

    Ingénieur-du-son-studio-B

Tous ces lieux sont équipés de Pro Tools HD. C’est important car cela permet de garantir l’interopérabilité des équipements ou, dit plus simplement, la possibilité pour les étudiants de passer d’un endroit à l’autre sans rencontrer de problèmes de compatibilité. Nous avons choisi de privilégier un workflow d’enregistrement affranchi au maximum de la configuration des tables de mixage utilisées : c’est ce qu’on appelle dans le jargon pro, « un workflow in the box ».

Enregistrement en cours pour nos Inge Son: entre séanceS Studio et masterclass

Un bon mixage doit pouvoir s’appuyer sur de bonne prises de son, de bons enregistrements.  Les étudiants le savent et ils ont préparé minutieusement ces séances. Pour les rendre les plus efficaces possible, chaque trinôme les a préparées en amont avec notamment la rédaction de feuilles de préparation. Les Ingé Son ont notifié l’ordre et le détail des séquences, ils ont choisi le matériel et  anticipé les configurations techniques. Les étudiants le savant bien : ces « feuilles de prep » sont la garantie d’une séance réussie.

Maintenant, on y est : les séances avec les artistes sont lancées, les studios de l’EMC  sont pleins et les étudiants travaillent sur un rythme effréné. Précisons qu’ils procèdent sur un mode de production séquencée, appelée aussi « Overdub ».  Les musiciens sont enregistrés en studio, les uns après les autres et non pas tous ensemble. Cela permet une plus grande flexibilité organisationnelle mais aussi une plus grande facilité à optimiser le matériau musical. Nos Ingé son gardent ainsi plus facilement le contrôle sur le résultat. Ils peuvent dans cette configuration mieux se concentrer sur le placement du micro pour capter le meilleur son possible pour chacun des instruments.

Ces séances de travail sont encadrées par le Responsable pédagogique EMC SON, Guillaume Couderette et donnent lieu à un Masterclass spécifique "Enregistrement et gestion de séance". Après une semaine intense en studio, les étudiants sont invités à une séance de débriefing.  Guillaume Couderette fait, avec les étudiants, un point d’étape sur le travail accompli, les problèmes rencontrés et les solutions trouvées. Les premiers rendus musicaux sont écoutés et analysés collectivement. Il s’agit de recenser toutes les améliorations à apporter tant sur le plan méthodologique que technique ou humain.

Guillaume Couderette, resp. EMC SON et ses Ingénieurs du son en studioIngénieur-du-son-stduio-4

A suivre....

Découvrir les autres épisodes: